compagnie exnihilo

Salida

Création 2001 | Pièce pour 6 danseurs et 2 musiciens | 50’ | Intérieur ou Extérieur

Salida investit une place publique, une salle des fêtes ou un champ en pleine campagne, le temps d’un soir de bal, avec pour tout décor une guirlande lumineuse, quelques chaises, une guitare électrique et une batterie menant la danse. Les spectateurs de cette fête improvisée font cercle autour des danseurs…

L’atmosphère des bals, quand, à la fin de la nuit, l’ivresse et la fatigue mènent à l’abandon et libèrent des inhibitions, quand apparaissent les blessures, les ruptures profondes qui marquent les corps, les visages et la relation à l’autre… On se touche, on se colle, on s’agrippe sans retenue, sans gêne. Ambiance des bars du Nord de la France ou de l’Europe, avec les photos de Anders Peterson.

Pour la danse : le tango, les milongas, le tricotage des jambes de cette danse de couple argentine, le corps à corps tendu, retenu. Le tango comme inspiration, nous ne voulions pas l’apprendre dans les règles mais plutôt réinventer des jeux de couple. Nous sommes allés vers le tourbillon, le tournis, l’étreinte désespérée. Hommes et femmes jouent à se séduire, à s’aimer sans jamais être dupes, se quittent et se retrouvent. Le bal, c’est la musique, elle est ici jouée live, les deux musiciens dirigent les danseurs autant qu’ils les accompagnent.

Chorégraphie : Anne Le Batard et Jean-Antoine Bigot

Danseurs : Jean-Antoine Bigot, Anne Le Batard/Corinne Pontana, Anne Reymann, Jean-Marc Fillet, Virginie Coudoulet-Girard

Musique : Pascal Ferrari, Yves Miara (live)

Création lumière : Jean-Louis Floro

Coproductions La Compagnie, atelier d’artistes à Belsunce, La Officina, atelier marseillais de production et Lieux Publics, centre national des arts de la rue, Marseille.

Salida a été créée en 2001, pour le festival Dansem, Marseille, et jouée depuis à Dies de Dansa, Barcelone ; Batofar, Paris ; Atelier 231, Sotteville-lès-Rouen ; L’Arsenal, Metz ; Furies, Châlons-en-Champagne ; Chalon dans la Rue (Off) ; Sabadell, Espagne ; Rencontres chorégraphiques, Istres ; Les 400 clous, Lille ; Caressez le potager, Marseille…

> Télécharger le dossier (PDF - 522.6 ko)
 
partager Accéder à la page Facebook
crédits
Retour en haut