juillet 2024

En-Mêlées

Le 26 juillet à Moret-sur-Loing (77)

Un sentier en Normandie#5

Les 27 et 28 juillet à Saint-Etienne-sous-Bailleul (27)

En-Mêlées

Le 28 juillet au Parc de Choisy à Paris (13ème)

En-Mêlées

Le 29 aux Arênes de Lutèce à Paris

En-Mêlées

Le 29 juillet aux arênes de Lutèce à Paris (5ème)

toutes les actualités

Créations en cours

Depuis 2020, la compagnie poursuit deux axes de travail : 

Des sentiers cheminement artistique en milieu rural ou périurbain, une exploration autour du vivant et du paysage et de notre relation à l’environnement.

L’Envers d’ici, performance in situ de 3 heures pour espaces singuliers.

En 2023, elle crée En-Mêlées dans le cadre d’Olympiades Culturelles.

La démarche de la compagnie s’est construite intuitivement par cycles de 5 à 6 années. Un premier cycle place la danse au milieu de la ville, qui affirme une écriture et une composition spécifiques pour et dans l’espace public (Trajets de vies, trajets de ville). Dans le cycle suivant, la danse se déplace vers les interstices de l’espace urbanisé, les lieux en déshérence. Les captations vidéo sont alors le témoin privilégié de ces expérimentations et deviennent une matière centrale des spectacles (Détail#3 ; Le Nom du lieu ).

En 2016, s’ouvre un nouveau cycle à travers une exploration où les objets et la scénographie qu’ils composent se superposent aux espaces de représentation (le diptyque In-Paradise/Paradise is not enough Parallèlement, Jean-Antoine Bigot développe une recherche qui relie la danse et la peinture avec deux créations Extra Time et Derrière le blanc.

L‘Envers d’ici

Performance pour espaces singuliers

“L’Envers d’ici, traduit notre goût des lieux. Explorer sa ville, à la recherche de lieux fermés, délaissés, en attente de démolition, oubliés, négligés et proposer le temps d’une soirée une traversée poétique qui redonne vie, réanime les murs, les fasse parler, les transforme et les raconte autrement, démontrer s’il en faut combien dans le banal il y a de l’extraordinaire.”

L’Envers d’ici est une tentative d’inversion qui offre à un lieu une nouvelle réalité – ou irréalité – que l’usage quotidien empêche trop souvent d’envisager. Suivre les failles, en extraire de nouveaux sens, inventer d’autres narrations, des situations décalées, étranges afin de traduire l’Envers d’ici, celui du lieu que nous habiterons pour un moment unique partagé avec le public, les usagers, les habitants.

L’Envers d’ici est un processus-dispositif utilisant les éléments de la performance – où rien n’est jamais, ni ne doit, être complètement établi –, ceux de l’installation plastique et du foisonnement de propositions. En compagnie de musiciens, poètes, grapheurs, nous ferons l’expérience d’une performance de plusieurs heures, une traversée dans des univers et ambiances multiples, des points de vue à choisir, des temps à suspendre…

Co-production VIADANSE – CCN de Bourgogne Franche-Comté à Belfort, (direction Fattoumi/Lamoureux) | L’Atelier 231 – CNAREP de Sotteville-lès-Rouen | l’Usine – CNAREP de Tournefeuille/Toulouse Métropole | le Moulin Fondu – CNAREP de Garges lès Gonesses | Le Cratère – SN d’Alès (direction Olivier Lataste)
L’Envers d’ici a reçu l’Aide Nationale à la Production des Arts de la rue du Ministère de la Culture

Résidences
Le Citron Jaune, Port Saint-Louis du Rhône – septembre 2021
La Lisière, lieu de création à Bruyères-le-Châtel -Septembre 2022 / Un sentier à la Lisière est créé le 2 octobre dans le cadre du festival Sèment s’aimeront

blank
blank
blank